Triple Bill#1… la presse en parle

Le hip hop japonais à l’honneur au théâtre Chaillot


Un programme qui parcourt la palette de toutes les couleurs d’un hip hop à la japonaise particulièrement décoiffant.

Puisant au ballet contemporain tout autant qu’au hip hop et aux arts martiaux, la pièce de Kader Attou nous embarque dans un monde où les performances individuelles et les mouvements du groupe se répondent avec une grâce sans pareil. On est sous le charme et l’écrin des vagues mélodiques de la musique trip hop composée par Régis Baillet baigne le spectacle en s’accordant à ses fulgurances physiques pour lui donner un incontestable supplément d’âme. […] Tendre et corrosif, le spectacle de Maki Munetaka puise à la culture manga et s’hybride des paillettes de l’entertainment pour rendre hommage à la culture hip hop dans un show de cabaret aussi drôle que vénéneux.

 

Une rentrée sous la lumière du Soleil-Levant.

Invité d’honneur: le groupe de Japan pop Tokyo Gegegay et sa vedette, Munetaka Maki, alias Mikey, dont les clips, depuis la création du groupe, en 2013, culminent à plus de 20 millions de vues sur YouTube. Travesti de mille et une manières extravagantes, entouré par quatre danseuses choristes, Bow, Miku, Marie et Yuyu, Mikey chante, danse les titres qu’il écrit et compose. Bombe d’hystérie maîtrisée, son spectacle, entre ballades sentimentales, funk, pop et hip hop, met en scène une classe de filles survoltées.

 

 

 

 

Biennale de la danse 2018 : du hip hop qui frappe fort !

[…]

Jann Gallois, une partition au sol.
Sculptée au millimètre près, cette danse originale, surgie du sol, transforme la danse hip-hop en un territoire de recherche et d’expérimentation prometteur.
[…]

Kader Attou, la maîtrise de la danse.
Les danseurs sont extraordinaires. Kader Attou s’est emparé de leur socle de virtuosité pour complexifier sa danse, l’éprouver dans ses rythmes, l’enrichir de nouvelles émotions visuelles et techniques. Quel bonheur de se laisser happer par tant d’élégance !
[…]

Tokyo Gegegay, la danse débridée.
Montant crescendo, le rythme fait tout exploser. Le décor se pulvérise, les costumes s’érotisent, la danse s’arrondit et l’espace éclate. Pour Mikey, la chanson exprime la tristesse, la danse la révolte. On est bluffé par ces artistes venus d’ailleurs qui osent l’hystérie, la provoc et l’humour !