Teh Dar

Nouveau cirque du Vietnam

Après Làng Toî et À Õ Làng Phõ, le Nouveau cirque du Vietnam renoue avec son univers de bambous virevoltants, s’inspirant cette fois des rituels d’une ethnie montagnarde, masques et tambours à l’appui. Un pur enchantement, pour toute la famille.

En langue K’ho, peuple du centre du Vietnam, Teh Dar signifie « tourner autour du feu ». Cette région montagneuse des Hauts Plateaux, son originalité culturelle, ses valeurs, ses fêtes rituelles, ses masques et ses musiques constituent la principale source d’inspiration de ce nouvel opus spectaculaire. Il s’y révèle l’âme et la puissance mystique de la culture vietnamienne.
Figurant tour à tour une forêt de mâts suspendus, les murs d’une maison ou encore le manège tourbillonnant de l’existence, les bambous sont au cœur d’une esthétique qui sollicite notre imaginaire. Accompagnés par les gongs et tambours millénaires de cinq musiciens, quinze jeunes acrobates y rivalisent d’agilité pour donner vie à une série de tableaux mystérieux. Avec une décontraction confondante, ils sautent, grimpent, volent, jonglent et dansent.
Créé par quatre artistes franco-vietnamiens formés au Cirque d’Hanoï avant d’être interprètes chez Plume aussi bien qu’au Cirque du soleil, le Nouveau cirque du Vietnam affirme avec génie le mariage délicat entre cirque contemporain et culture originelle. Teh Dar offre ainsi un nouveau voyage enivrant, une exploration poétique et charnelle en territoires inconnus.

 

Le Nouveau cirque du Vietnam tient probablement là sa plus belle création. La Croix