Ryan Porter

featuring the West Coast Get Down

La Sirène et La Coursive sont dans le regret de vous annoncer l’annulation du concert de Ryan Porter ce mercredi 12 décembre. Pour des raisons de santé, l’artiste ne sera pas en mesure d’assurer sa tournée européenne.

Nous vous proposons deux solutions :
– le report sur un autre spectacle de la zone blanche dans la limite des places disponibles (pour les abonnés à 13 spectacles : tous choix possibles en zone blanche ou noire)
– le remboursement (chèque sous 15 jours)

Coupon réponse à télécharger ici,  à renvoyer par mail à theatre@la-coursive.com ou par voie postale à La Coursive, 4 rue Saint-Jean du Pérot, 17025 La Rochelle cedex 1.

Merci de votre compréhension.

 

L’annonce de leur venue en Europe fait saliver tous les amateurs de la scène jazz actuelle. Ryan Porter (tromboniste), Kamasi Washington (saxophoniste) et leur dream team issue de la galaxie West Coast get down, incarneront sur la scène de La Sirène le projet The Optimist, miraculeusement redécouvert dans leurs archives personnelles.

Monumental Ryan Porter… Depuis une dizaine d’années, le tromboniste n’en finit plus d’enrichir sa palette musicale, comme en attestent ses collaborations avec Nick Cave, Stevie Wonder ou les stars planétaires du hip hop Kendrick Lamar, Snoop Dog et Kanye West.
Et que dire de son comparse, Kamasi Washington ? En 2015, l’ogre du sax US sortait un triple-album contenant trois heures de musique interprétée par plus de cinquante musiciens et choristes. Une réalisation proprement stupéfiante, qui dépoussiérait les genres avec une facilité déconcertante. The Epic catapultait le colosse vers les sommets du jazz mondial.
En 2008, alors que la renommée des Californiens n’était qu’embryonnaire, ils enregistraient un album-marathon, The Optimist, dans le sous-sol de la maison des parents du saxophoniste, à Compton. Ressorti des cartons dix ans plus tard, on ne peut que se rendre compte à quel point Kamasi Washington et Ryan Porter étaient déjà en avance sur leur temps.
Ensemble, les nouveaux rois de l’afro-jazz américain ne touchent plus terre. À couper le souffle.

Constamment jouissive, leur odyssée afro-symphoniste balaye avec une aisance prodigieuse les genres jazz, funk, gospel, latin et même classique, pour s’imposer comme l’une des réalisations les plus sidérantes de l’année. Les Inrocks

 

After show au Club, 22h30 (45′)

RÉMY BÉESAU est un jeune trompettiste rochelais tout récemment soutenu et accompagné par La Sirène. Musicien de studio et de scène, il a travaillé aux côtés des bordelais de SMOKEY JOE AND THE KIDS, de l’Américano-Soudanais SINKANE, de l’Anglais SEAL ou du Marocain ASMA ALMNAWAR… C’est en tant que compositeur et entouré de son band (Saxophone, basse, machines, claviers…) qu’il vous invite pour cet « after show » au club. Son jazz se teinte volontiers de boucles électro et de scansions hip-hop. Sa musique sait également se faire organique et groovy. Une belle manière de poursuivre la soirée en compagnie d’un espoir du jazz de demain.