ORCHESTRE DE CHAMBRE DE NOUVELLE-AQUITAINE

NUITS D’ÉTÉ

Weber / Berlioz / Mendelssohn / Hurel / Kanako Abe / Isabelle Druet

La nuit, ses rêves, ses mystères… Ce thème onirique constitue le fil rouge, autour duquel l’Orchestre de Chambre de Nouvelle-Aquitaine a construit ce programme de concert romantique à souhait, complété par une œuvre contemporaine, elle aussi aux accents nocturnes.

Le Songe d’une nuit d’été (1600), comédie de Shakespeare à l’atmosphère fantastique, a inspiré des générations de compositeurs, et particulièrement ceux de l’époque romantique. Weber consacre un opéra entier à Obéron (1826), le personnage du roi des elfes. Mendelssohn s’entiche lui, dès l’adolescence, de la fameuse pièce de Shakespeare. Ainsi naît son œuvre peut-être la plus célèbre entre toutes, Le Songe d’une nuit d’été (1842), dont la marche nuptiale est devenue incontournable. Shakespeare a aussi influencé Berlioz. Ses six mélodies intitulées Nuits d’été sont composées sur des poèmes de Théophile Gautier, directement inspirés du grand maître du théâtre élisabéthain. Ces trois œuvres intensément romantiques partagent une certaine interrogation de l’amour et son ambivalence, au sein d’une atmosphère flottante, comme dans un songe oscillant entre humour et douce mélancolie. La création de Philippe Hurel complètera ce programme, propice à une échappée nocturne somptueuse.
C’est la cheffe Kanako Obe, reconnue pour sa vision novatrice des œuvres classiques, qui viendra imprimer sa marque sur ce programme dédié à la nuit.
Isabelle Druet, révélation lyrique des Victoires de la musique 2010, chante désormais les plus grands rôles du répertoire. Couplée à sa voix puissante et limpide, sa formation de comédienne fait merveille dans l’interprétation incarnée de ses personnages d’opéra. À n’en pas douter, elle apportera une sensibilité unique à ce rendez-vous. Retiens la nuit, avec toi elle paraît si belle…

Isabelle Druet rappelle combien les nuits d’été sont, selon Berlioz et Théophile Gautier, douces et délicates. Un voyage d’amour, onirique et raffiné.
France Musique