Les Arts Florissants

Les Grands Motets / Marc-Antoine Charpentier / William Christie

C’est un plaisir sans cesse renouvelé que d’accueillir Les Arts Florissants, dirigés par son chef historique émérite, directeur musical et fondateur de l’une des plus remarquables aventures musicales de ces quarante dernières années, William Christie.

Pionnier de la redécouverte de la musique baroque sur instruments d’époque, le plus français des chefs d’orchestre américains a révélé à un large public le répertoire français et européen des XVIIe et XVIIIe siècles. En quarante ans de carrière, Christie et son ensemble ont ainsi redécouvert et interprété un millier d’œuvres inédites, dont la moitié étaient inconnues ! Formé à Harvard et à Yale, installé en France depuis 1971, sa carrière a pris un tournant décisif lorsqu’il a créé Les Arts Florissants en 1979. De Charpentier à Rameau, en passant par Couperin, Mondonville, Campra ou Montéclair, le Grand siècle musical français revit grâce au minutieux et précieux travail de recherche et d’interprétation de William Christie.
Par l’ampleur de sa production et la puissance de ses compositions, Charpentier domina littéralement le XVIIe siècle musical français, abordant tous les genres mais plus spécialement la musique vocale sacrée. Il est le musicien de l’effusion et du lyrisme, mais aussi de l’intériorité, pratiquant dissonances, arts du chromatisme et de la modulation avec une audace inégalée. Fasciné par Charpentier, le chef américain a donné à son ensemble le nom d’un de ses petits opéras. William Christie dédie intégralement ce programme au prolifique compositeur français et redonne ici tout leur lustre à ses compositions. Notamment à son Te Deum, grand motet versaillais à la gloire de Dieu et chant de célébration de victoires, dont l’Eurovision a fait son célèbre indicatif. À la fois martial et joyeux, les trompettes lui confèrent une sonorité brillante et festive, tandis que les timbales lui assurent une solidité rythmique qui développe le sentiment d’invincibilité d’une marche menant à la victoire.

La renaissance du baroque conjugue, d’un côté, curiosité rétrospective et fidélité aux sources, de l’autre, savoir-faire et finesse d’exécution. Avec une jeunesse et une énergie débordantes. En ce sens, on peut dire que les « Arts Flo » ont fait œuvre révolutionnaire. TÉLÉRAMA