Le Périmètre de Denver

Vimala Pons / Tout ça que ça /// Artiste associée

Vimala Pons, dont on admire régulièrement le talent au cinéma (chez Bertrand Mandico, Sébastien Betbeder, Benoît Jacquot, Bruno Podalydès ou encore Paul Verhoven, pour ne citer qu’eux), est une actrice détonante doublée d’une performeuse circassienne hors-pair. Avec son Périmètre de Denver, elle nous entraine dans une fiction policière loufoque, dont elle incarnera tous les personnages.

En miroir au spectacle de son alter ego circassien Tsirihaka Harrivel présenté lui aussi cette saison, Vimala Pons nous dévoilera sa création répétée cet automne à La Coursive. Le Périmètre de Denver reconstituera l’enquête liée à un meurtre mettant en scène sept témoins. Qu’ont-ils vu ? Qui a tué la victime ?
En mai 2008, à Brighton, dans un hôtel de thalassothérapie, un meurtre mystérieux est commis. La victime est retrouvée dans sa chambre. Sept personnes, venues d’horizons très différents, sont alors interrogées. Mais leurs témoignages divergent. Les versions de la même histoire, de cette même soirée, s’accumulent et ne s’emboîtent pas. Qui dit la vérité ? Quel point de vue est le bon ? À travers leurs dépositions, chacun vient se raconter, témoigner. Des digressions au mensonge, il n’y a qu’un pas, une marche vite franchie où naît le Périmètre de Denver, cet espace mental que l’on crée lorsque l’on ment en s’enferrant souvent dans son propre piège.
Vimala Pons s’empare de ce Cluedo déjanté aux frontières du cirque, du théâtre d’objets et des sciences du langage pour questionner notre approche subjective de la vérité.