LE CABARET DISCRÉPANT

d’après Isidore Isou / Olivia Grandville / Mille Plateaux – CCN La Rochelle

Originale et débridée, cette conférence dansée explore la fantaisie absurde du mouvement « lettriste » né au lendemain de la Seconde Guerre mondiale. La chorégraphe Olivia Grandville y met en lumière l’esprit iconoclaste de ses créateurs pluridisciplinaires sous la forme d’une tribune libre, où les corps en disent tout autant que les mots.

Ce mouvement poétique d’avant-garde célèbre la « lettre » en tant que telle, non plus comme un vecteur de sens mais comme une entité à part entière. Avec eux, les mots n’ont plus d’importance, seule importe la lettre.
La directrice de Mille Plateaux – CCN de La Rochelle donne ainsi corps et voix au Premier sonnet gesticulaire de Maurice Lemaître et au Manifeste de la danse ciselante d’Isidore Isou, deux véritables professions de foi de ces excentriques fondateurs du mouvement, à l’intérieur desquelles ils posent, avec un humour ravageur, les bases d’une réflexion qui continue d’agiter la danse aujourd’hui.
Entre installations et performances, entre danse et théâtre, on retrouve dans cette conférence surréaliste, qui réécrit l’histoire de la danse, l’esprit subversif et l’énergie juvénile de ces zazous. Accompagnée par quatre interprètes de haut vol, Olivia Grandville propose dix-neuf « ballets ciselants », qui vont de la « danse débat » au « strip-tease à rebours » en passant par le « quasi anti-ballet ». Audacieux et désopilant !

 

Entourée de quatre interprètes d’exception, Olivia Grandville s’amuse de l’histoire de la danse pour en réécrire les formes et les intentions.
La Terrasse Nathalie Yokel