L’Autre Monde ou les états et empires de la lune

Savinien de Cyrano de Bergerac / Benjamin Lazar

De Cyrano, nous connaissons son nez, son cap, voire même sa péninsule. Mais que sait-on du « vrai » Savinien de Cyrano de Bergerac, personnage qui inspira à Edmond Rostand son héros éternel ? Romancier du XVIIe siècle, libre-penseur et escrimeur, il écoutait les cailloux parler aux rivières et s’envolait vers la Lune, lesté de fioles de rosée. Avec son adaptation éclairée à la bougie, BenjaE61min Lazar nous fait découvrir une œuvre captivante.

Bien avant Jules Verne et Star Wars, Méliès ou Avatar, L’Autre Monde est le récit d’une expédition extra-terrestre, le roman d’un monde nouveau, tel que l’astronomie naissante de son époque permettait de se l’imaginer. Certainement le premier essai français de science-fiction, doublé d’un traité philosophique passionnant, dont le héros sera bien vite chahuté dans ses certitudes et sa chrétienté. Car on trouve sur la Lune de drôles de machines volantes, des repas de fumées ou des livres qu’on lit avec les oreilles ! Cyrano livre ici en creux une audacieuse critique des dogmes politiques, religieux et moraux de son temps, raisonnant avec force avec le nôtre.
Époustouflant comédien, metteur en scène, chanteur et musicien, Benjamin Lazar est une planète scénique singulière à lui tout seul, un véritable artisan du lyrique. On se souvient à La Coursive de son formidable Pantagruel, si différent de toutes les autres productions théâtrales connues, ou de ses aventures à l’opéra avec les complices du Poème Harmonique. Il tourne depuis dix ans ce spectacle avec un égal succès, portant très haut l’art de la diction baroque, appris auprès du grand Eugène Green.
Accompagné par deux musiciens du bien nommé Ensemble La Rêveuse, Benjamin Lazar nous entraîne dans un univers théâtral dépouillé et précieux à la fois, où la scène est sensuellement éclairée à la bougie. L’Autre Monde est de ces instants suspendus, hors du temps, où grâce et fantaisie s’accordent parfaitement.

Benjamin Lazar nous offre un moment enchanté. C’est sa présence, son art de dire, sa voix, son regard, sa manière de se déplacer, de se métamorphoser, son intelligence, ses dons sensibles qui agissent sur nous en même temps que ce texte passionnant. Le Figaro