J’ai trop peur

David Lescot / Compagnie du Kaïros

La sixième ? Quitter l’école primaire pour le collège ? Redevenir le plus petit après avoir été le plus grand ? C’est « l’horreur absolue, carrément l’apocalypse » pour l’enfant qui raconte son été avant ce grand saut dans l’inconnu. Portée par trois comédiennes complices, l’écriture ébouriffante de David Lescot nous propulse dans la jungle du collège !

Grandir, ça ne va pas toujours de soi… « Moi », dix ans et demi, va entrer en sixième et il angoisse grave ! Ce n’est pas son été à Quiberon, à lézarder sur la plage, son exaspérante petite soeur ou sa rencontre avec un grand de quatorze ans qui vont le rassurer…
L’auteur et metteur en scène David Lescot, certainement l’un des plus prolifiques et doués du théâtre contemporain hexagonal, s’attaque avec brio à l’écriture pour le jeune public avec cette pièce très réussie. Molières, Prix SACD, Syndicat de la critique… David Lescot ne compte plus les récompenses qui jalonnent son oeuvre depuis une quinzaine d’années.
À l’image de Joël Pommerat (on se souvient de l’estomaquant Contes et légendes la saison dernière) ou de Fabrice Melquiot, David Lescot, artiste associé au Théâtre de la Ville de Paris, a ainsi su écrire un texte qui sonne comme une partition, dans une langue virevoltante, captant avec brio les contours du présent.
Servie par des comédiennes piquantes, sa pièce J’ai trop peur exorcise avec férocité, intelligence et drôlerie le passage si délicat de l’enfance à la pré-adolescence. Prêts pour le grand plongeon ?

À la fois tendre, drôle, et d’une grande virtuosité. LE MONDE