INSULA ORCHESTRA

Mozart / Veronika Eberle / Laurence Equilbey / Adrien La Marca

La cheffe Laurence Equilbey est de retour à La Coursive pour une grande soirée de concert dédiée à Mozart. Au programme : la Symphonie concertante pour violon et alto, ainsi que la Symphonie n°39. Son ensemble Insula Orchestra, fondé en 2012 et actuellement en résidence à La Seine Musicale de Boulogne-Billancourt, interprétera ces deux œuvres sur instruments d’époque. Il sera rejoint par deux éminents solistes : la violoniste Veronika Eberle et l’altiste Adrien La Marca.

Écrite en 1770, la Symphonie concertante pour violon et alto de Mozart mêle avec beaucoup d’habileté et d’équilibre musical les sonorités des deux instruments. On suppose qu’à la création de l’œuvre, le maître s’était réservé la partie d’alto, dont il appréciait particulièrement le timbre.
L’été 1788 est on ne peut plus prolifique pour Mozart. Il termine alors trois symphonies en quelques mois, dont la Symphonie n°39, trois jours avant le décès de sa fille Thérèse. Il est alors âgé de trente-deux ans. L’inspiration y semble presque « romantique » avant l’heure, toute de force mûrie et de douceur à profusion.
Formée à Paris, Vienne et Londres auprès des plus grands chefs d’orchestre, Laurence Equilbey a dirigé des formations renommées à travers le monde. Mais c’est à l’Insula Orchestra qu’elle réserve désormais l’essentiel de sa puissance créative. Faire vivre « de manière historiquement informée » la musique baroque, classique et pré-romantique, immiscer son travail de direction musicale au plus près de ce que l’on peut deviner de l’intention des compositeurs anciens, tel est son credo.

Laurence Equilbey sait conjuguer souplesse et énergie pour obtenir de l’Insula Orchestra un engagement exemplaire.
Le Monde