Ensemble chorégraphique du Conservatoire de Paris

Cédric Andrieux / Andy Degroat / Wayne McGregor / Maud Le Pladec / Trisha Brown

Dirigé par Cédric Andrieux, qui présentait son étonnante autobiographie dansée la saison passée au Théâtre Verdière, l’Ensemble chorégraphique du prestigieux Conservatoire de Paris interprète avec maestria des pièces marquantes du répertoire néoclassique et contemporain, ainsi que des créations commandées spécifiquement pour lui à des chorégraphes actuels.

L’Ensemble chorégraphique du CNSMDP est l’équivalent d’une compagnie professionnelle, mais dont les interprètes de haut niveau sont tous en deuxième cycle du Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Paris, correspondant à leurs deux dernières années de cursus de danseur-interprète.
Pour ce programme, l’Ensemble a décidé de recréer quatre pièces aussi éclectiques qu’ambitieuses. Tout d’abord, on pourra découvrir La Danse des éventails d’Andy Degroat, simple marche en ligne, sur une musique de Michel Galasso, mais iconique chef-d’oeuvre du contrepoint mettant en jeu coordination physique, mentale et sensorielle. Suivront des extraits de l’iconique Entity, de l’enfant terrible de la danse contemporaine britannique Wayne McGreggor, qui poursuit là son travail sur les collaborations possibles entre chorégraphie et intelligence artificielle. Puis Twenty seven perspectives de Maud Le Pladec fera des corps les véhicules expressifs de la Symphonie inachevée de Schubert. Enfin, le Ballet rendra hommage à l’immortelle Trisha Brown, avec une interprétation du lumineux Set and reset / Reset, créé en 1983. Trisha Brown y convoque le plasticien et ami Robert Rauschenberg, ainsi que la musicienne Laurie Anderson, pour un ballet fluide, joyeux, et d’une formidable intensité. Ici, toute la fantaisie de la chorégraphe entre en résonnance avec la rigueur de son écriture gestuelle.