Danza Contemporánea de Cuba

Jorge Céspedes / Julio César Iglesia / Christophe Béranger et Jonathan Pranlas-Descours

Pour fêter ses soixante ans, l’historique compagnie nationale de Cuba nous livre un riche programme de trois pièces aux styles hybrides, mélange de post-modern dance américaine, de ballet contemporain européen et d’échos rythmiques afro-caribéens. Ses vingt-quatre danseurs sont époustouflants.

Régulièrement, Danza Contemporánea de Cuba fait appel à des chorégraphes invités, qui créent pour ces danseurs d’exception des œuvres originales. C’est le cas de Christophe Béranger (soliste du Ballet de Lorraine) et de Jonathan Pranlas-Descours (interprète de Sasha Waltz, Romeo Castellucci et Mathilde  Monnier), qui codirigent désormais leur compagnie Sine Qua Non Art, implantée à La Rochelle. Sur la partition historique du Sacre du printemps d’Igor Stravinsky, ils ont créé Consagracion, première version cubaine du Sacre, jusqu’alors interdit de représentation. Leur danse viscérale aux accents afro-cubains s’articule en mouvements des hanches, des épaules et du torse, exécutés avec expressivité et puissance. La pièce a remporté le Prix Villanueva du meilleur spectacle de danse de 2018 à Cuba.
Ce programme varié nous fera aussi découvrir deux chorégraphes phares de la compagnie. Dans Matria Etnocentra, succès international de la compagnie, Jorge Céspedes s’inspire malicieusement de la question militaire et des parades, pour transformer ce qui était rigide et mécanique, en mouvement charnel et communicatif. Dans Coil, Julio César Iglesias, ancien danseur de Wim Vandekeybus, traite de la question de l’esclavage, transmettant à ses danseurs une énergie reptilienne caractérisée par la vélocité du mouvement et des envols.

Il n’y a pas de salsa, pas de rumba à talons hauts,  juste quelques-uns des plus beaux danseurs contemporains en tournée dans le monde aujourd’hui.  The Scotsman – Écosse