CORPS EXTRÊMES

Rachid Ouramdane / Chaillot – Théâtre national de la Danse

Rachid Ouramdane et sa bande de voltigeurs se sont déjà magistralement illustrés en juin dernier entre les Tours de La Rochelle. Au fil d’un ballet lumineux composé sur un mur d’escalade, ils défient ici encore la pesanteur et exaltent leur soif d’absolu. Entre la peur et l’émerveillement qu’elle suscite, cette pièce s’impose comme une réflexion sur notre condition et ses limites.

Rachid Ouramdane, directeur du Théâtre national de Chaillot, s’est imposé un défi inatteignable : danser dans les airs. Qu’importe les lois de la gravité et le vertige. Qu’importe le danger et la peur de tomber. La quête est si belle, si parfaitement utopique, qu’elle mérite tous les risques.
Le chorégraphe a réuni autour de lui parmi les meilleurs acrobates, voltigeurs et sportifs de haut niveau de France, dont le funambule recordman Nathan Paulin qu’il catapulte contre un mur d’escalade à la blancheur immaculée, servant de rampe de lancement et de surface de projection pour de somptueux paysages. Ensemble, ces artistes du vide vont s’entraider, se porter, se rattraper, prendre de la hauteur, se jeter à l’assaut des sommets… Et planer, peut-être…
Ce ballet aérien n’est pas seulement une prouesse technique et une ode au dépassement de soi, mais aussi une réflexion sur la liberté, l’esprit de solidarité et l’apologie des rêves impossibles. Côté public, Rachid Ouramdane transmet toutes les sensations des grimpeurs et provoque une empathie inouïe dans un tourbillon d’émotions. Frissons assurés.

 

 
Dans leur quête de se soustraire à la pesanteur, ces corps agiles qui n’hésitent pas à prendre des risques viennent ainsi questionner le sens de la vie dans une déflagration d’images d’une beauté à couper le souffle, comme s’ils étaient perchés à 2 000 mètres d’altitude.
Femina Ellen De Meester