Cédric Andrieux

Jérôme Bel / Cie R.B

Dans les pas de l’histoire de la danse contemporaine, le chorégraphe français Jérôme Bel présente une œuvre interprétée par Cedric Andrieux, l’un des danseurs contemporains les plus marquants de sa génération. Avec une sincérité troublante, celui-ci partage avec nous son amour de la danse.

Alternant les scènes dansées aux instants de récit, cette pièce raconte l’histoire commune de toute une génération de danseurs. À partir de sa propre trajectoire, Cédric Andrieux pose un regard rétrospectif sur son métier, évoquant son apprentissage de danseur contemporain à Brest et au Conservatoire de Paris, puis son expérience d’interprète de Merce Cunningham à New York, ainsi qu’au sein du Ballet de l’Opéra de Lyon.
Ce solo s’inscrit dans une série de pièces de Jérôme Bel consacrées à l’histoire de la danse. Après les témoignages de Véronique Doisneau et d’Isabel Torres autour du ballet classique, celui de Pichet Klunchun pour la danse traditionnelle thaïlandaise,  le solo de Cédric Andrieux aborde la pratique de la Modern Dance américaine et plus largement la création chorégraphique contemporaine.
Des équilibres incroyables du solo de Trisha Brown à la gestuelle maîtrisée de Cunningham, Cédric Andrieux enchaîne les mouvements. Et lorsqu’il parle de sa carrière, des répétitions, des auditions, des rencontres, des efforts, du bonheur d’un spectacle aux doutes qui parfois l’accompagnent, il donne un ton inimitable à ses aveux partagés. L’amour de la danse est bien là, au centre du plateau.

L’autobiographie dansée de Cédric Andrieux est un mémorial. Le plus vivant qu’il nous ait été donné de visiter. France Culture