Campana

Cirque Trottola

Sous ce chapiteau, deux personnages en quête de lumière arrivent d’un ailleurs. Ils ont connu la lueur des tréfonds, ils cherchent l’éclat des sommets… Le quatrième spectacle du Cirque Trottola mélange avec délice acrobatie virtuose, humour et mélancolie. Un must du cirque d’aujourd’hui, aux délicates intonations sépia. Épatant.

Au rythme d’un spectacle tous les cinq ans, une nouvelle production du Cirque Trottola est toujours un évènement. Et pour la première fois, Titoune et Bonaventure Gacon jettent l’ancre à La Rochelle. Leur chapiteau est un théâtre où l’on se sent immédiatement chez soi, avec son estrade pour les musiciens, sa poésie déglinguée, ses farces et ses trappes.
Un doux géant, moitié Boudu moitié bûcheron, ainsi qu’une fée agile et androgyne s’affairent au centre de la piste. Il y a quelque chose de Beckett dans ces personnages en quête d’humanité, réhaussé par deux musiciens frappadingues perchés sur leur fourbi d’instruments, quand ils ne prêtent pas main forte au couple de fous volants. Depuis presque vingt ans, le temps passe mais la patte Trottola demeure, faite d’exploits physiques et de petits riens, ces instants furtifs où une mimique, un regard ahuri ou un dos vouté nous arrachent rires et larmes. Un corps à coeur aussi touchant que vertigineux. Campana, signifie « cloche » en italien : nous nous garderons bien ici de révéler pourquoi… Mais vous n’êtes pas au bout de vos surprises ! Bienvenue dans la maison du Cirque Trottola.

Titoune et Bonaventure Gacon sont deux extraterrestres. Extra-ordinaires. Leur main-à-main acrobatique sous chapiteau est à la fois moderne et atemporel, porté par leurs personnalités si singulières et leur façon merveilleuse de concevoir un spectacle qui « raconte l’âme humaine » et « tord la réalité ». Campana connaît partout un succès phénoménal. TÉLÉRAMA