Cinquante MUANCES d’engagement

Un époustouflant “concert augmenté”,
d’utilité publique !

MUANCES
Aux actes, citoyens !

CAMILLE ROCAILLEUX / COMPAGNIE E.V.E.R.

Trois multi-instrumentistes chanteurs se mettent à l’unisson d’images vidéos collectées sur le web, pour un concert « augmenté » questionnant la marche du présent. Y résonnent les pensées de Pierre Rabhi, Stéphane Essel, Edgar Morin et bien d’autres.

Entre rock progressif et projections vidéos, Camille Rocailleux invente un nouveau genre de spectacle engagé: incisif, politique et puissant, comme un instantané de l’époque.
Une œuvre subtile et citoyenne, d’utilité publique !

J’ai voulu aller chercher la parole de gens qui, sur le web, partagent leurs idées, sont porteurs de solutions alternative et d’innovations, aller récolter et montrer ces témoignages, ces envies de citoyens de prendre en main les choses, de dessiner les contours de la société de demain, à leur échelle et celle du monde. Nous avons tous un rôle à jouer et je pense leur parole  est essentielle.  De cette matière brute naît un objet artistique qui s’imbrique dans ma musique. Sur scène, la vidéo est partout: elle s’empile, se coupe, se superpose, créant ainsi un vrai dialogue avec nous, musiciens, qui sommes à l’intérieur de cet univers visuel.”  Camille Rocailleux

Ils s’engagent, inventent, s’expriment dans Muances
Niels Hansen, ingénieur : fabrique une machine pour transformer l’énergie des vagues en énergie électrique.
Nicolas Huchet, ingénieur : amputé, il conçoit une main bionique sur imprimante 3D, en open source, abordable pour les petits budgets.
Peter Lewis, ingénieur : invente une machine qui transforme 100% des déchets plastiques en briques.
Sandra Rey, designer : utilise la production naturelle de lumière de bactéries pour éclairer les espaces publics la nuit.
Arturo Vittori, architecte : invente une structure en bambous capable de transformer l’humidité en eau potable.
Ahmad Joudeh lutte contre Daesh en dansant quotidiennement en Syrie.
Christian Moullec migre dans les airs pour protéger les oies sauvages.
Fatoumata Chérif prend des selfies pour lutter contre les dépôts d’ordures en Guinée.
Isabeml et Melati Wijsen, 16 et 17 ans, font interdire les sacs plastiques à  Bali.
Shamsia Hassani est la première femme graffeuse en Afghanistan.
Paméla Gale et Anil Malhorta font renaître une forêt tropicale en Inde.
Béatrice et Gérard Barras relancent la filière laine en Ardèche.
Et bien d’autre encore…