UNE FAMILLE

CHRISTINE ANGOT

À l’occasion d’un voyage dans l’Est pour la sortie de son dernier roman, Christine Angot retourne avec une caméra à Strasbourg, ville où à treize ans elle a fait la connaissance de son père, puis lui a rendu visite au cours de vacances scolaires. Son père est mort depuis plusieurs années, mais sa femme et ses enfants y vivent toujours. Elle sonne à la porte. Un récit cinématographique s’engage alors sur l’indicible, au présent et au passé, avec d’autres membres de la famille, la mère, la fille, le mari… jusqu’à s’élargir à des cercles de la société plus éloignés…
Cela faisait depuis un moment que Christine Angot se rapprochait du cinéma. Elle était déjà coscénariste d’Un beau soleil intérieur de Claire Denis en 2017, puis à nouveau pour Avec amour et acharnement en 2022, adapté de son propre roman Un tournant de la vie. Catherine Corsini de son côté signait l’adaptation du roman autobiographique Un amour impossible en 2019. Mais cette fois-ci, c’est bien la romancière elle-même qui passe derrière la caméra pour un film qui, à l’image de l’oeuvre littéraire de l’écrivaine, déploie une dimension largement autobiographique : « Film documentaire autobiographique qui interroge la parole au sein d’une famille qui a été frappée par l’inceste. Sa famille, une famille. » Après Annie Ernaux et ses Années Super 8, la forme documentaire semble devenir un mode d’expression idéal pour ces grandes autrices de l’intime.