UN SOUPÇON D’AMOUR

PAUL VECCHIALI

Geneviève Garland, une célèbre comédienne, répète Andromaque de Racine, avec pour partenaire, son mari André. Elle ressent un malaise profond à interpréter ce personnage et cède son rôle à son amie Isabelle qui est aussi la maîtresse de son époux. Geneviève s’en va avec son fils…

Commençant dans le cinéma par des stages d’assistant dans les années 1950, Paul Vecchiali réalise son premier long métrage Les Ruses du diable en 1965. Grand admirateur du cinéma des années 1930, amoureux de la Méditerranée, grand lecteur, figure emblématique du groupe Diagonale aux côtés de Guiguet, Biette et Treilhou, il déroute le grand public. Après avoir réalisé plus de trente films dont Femmes Femmes, Rosa la Rose, Fille publique ou À vot’bon coeur, il continue à plus de quatre-vingt-dix ans sa route singulière dans le paysage du cinéma français.