PRINCESSE DRAGON

TOT ET JEAN-JACQUES DENIS

Poil est une petite fille élevée par un puissant dragon. Mais lorsque son père doit payer la Sorcenouille de son deuxième bien le plus précieux, c’est Poil qu’il offre, plongeant sa fille dans une infinie tristesse et l’obligeant à fuir la grotte familiale. Poil se lance alors dans un voyage à la découverte du monde des hommes. À leur contact elle apprendra ce qu’est l’amitié, la solidarité mais aussi la cupidité qui semble ronger le coeur des humains.

Concernant le rendu graphique du film, nous voulions que notre conte ait une saveur « d’autrefois » : une morale simple, des personnages forts et beaucoup de merveilleux. Et nous puisons l’inspiration dans les illustrations d’artistes fabuleux comme Edmond Dulac, Arthur Rackham ou Gustave Doré… Le choix graphique de décors « aquarellés » et l’animation traditionnelle, image par image, se sont donc imposés à nous dès le début. C’est d’autant plus important que les enfants passent de nombreuses heures tous les jours devant leurs écrans et sont abreuvés d’images de plus en plus sophistiquées… Nous avons décidé de prendre le contre-pied de cette déferlante d’images de synthèse et d’être plus proches des films du studio Ghibli que des productions Disney. Autre point très important du film : le son, qu’il s’agisse des voix, bruitages ou de la musique. Les comédiens viennent du théâtre comme Michel Bonpoil et Florence Viala de la Comédie-Française et font leurs premiers pas vocaux dans le monde de la création de voix en jouant le roi et la reine. Le film ayant de nombreuses scènes en forêt, nous avons enregistré les sons directement dans la nature pour disposer d’une ambiance sonore la plus pure et réaliste possible. Avec Princesse Dragon, notre démarche est donc de créer un film qui renoue, dans le fond comme dans la forme, avec la tradition des contes.
ANTHONY ROUX dit TOT et JEAN-JACQUES DENIS in DOSSIER DE PRESSE