L’ÎLE AUX CHIENS

WES ANDERSON

En raison d’une grippe canine, le maire de Magasaki ordonne la mise en quarantaine de tous les chiens de la ville, envoyés sur une île qui devient alors l’Île aux chiens. Le jeune Atari, douze ans, vole un avion et se rend sur l’île pour rechercher son fidèle compagnon, Spots…

Une fable canine en animation en volume, pour jeunes (à partir de 11 ans) et grands de tous poils. La plus grande beauté de L’Île aux chiens qui évoque l’exclusion dans un Japon dystopique où les chiens sont bannis sur une île-décharge, réside dans son rendu plastique, ayant la richesse d’une grande symphonie de formes et de matières. Cette efflorescence formelle se fonde sur un terrain politique – chose jusqu’alors assez inhabituelle dans le cinéma de Wes Anderson…

MATHIEU MACHERET – LE MONDE, 10 AVRIL 2018