LE PRÉSIDENT

FESTIVAL DES ESCALES DOCUMENTAIRES DE LA ROCHELLE

YVES JEULAND

21 mars 2010, Georges Frêche est réélu dans son fauteuil. En Languedoc, il est le Président. Six mois durant, au fil d’une campagne ébouriffante et captivante, la caméra d’Yves Jeuland ne l’a pas quitté.

Partout, hors champ et contrechamp, son œil était là, dans le secret des conciliabules et les fins de banquet, face aux ténors des médias, dans son bureau, dans sa voiture, au saut du lit comme au bord de sa piscine. Escorté de ses deux conseillers, Georges Frêche se révèle un formidable animal politique, un grand acteur rabelaisien, matois et provocateur. Sans complaisance ni faux semblants, Georges Frêche est filmé en liberté. Comédie humaine violente et jubilatoire, drôle et impitoyable, ce voyage au cœur d’une campagne électorale est une leçon sur la chose publique et les jeux du pouvoir. Le film est présenté en salles dans sa version originale, telle qu’elle existait avant le décès de Georges Frêche, survenu le 24 octobre 2010.
in DOSSIER DE PRESSE, 2010

J’ai toujours été fasciné par la difficulté qu’éprouvent les politiques à quitter la scène. Je me suis alors dit que si jamais Georges Frêche se représentait en 2010, ce serait sans doute son dernier combat et ce dernier combat je voulais le filmer. C’est toujours dans les batailles électorales que les hommes politiques se révèlent le mieux. Le producteur Alexandre Hallier a partagé mon enthousiasme.
YVES JEULAND