LE PASSAGER suivi de LA RÉCRÉATION

RÉTROSPECTIVE ABBAS KIAROSTAMI

ABBAS KIAROSTAMI

Passionné de football, un adolescent provincial décide
de se rendre à Téhéran pour assister à un match
important. Avec l’aide de son ami, il fait l’impossible
pour réunir l’argent nécessaire au voyage.

Dépourvue de jugement, la position du cinéaste
n’est pas pour autant dépourvue d’éthique : lorsque
Ghassem trompe les enfants en leur faisant croire qu’il
fabrique une image d’eux, Kiarostami compense cette
injustice, grâce à la magnifique galerie de portraits de
gamins qui se succèdent sur l’écran.
AGNÈS DEVICTOR ET JEAN-MICHEL FRODON – in
ABBAS KIAROSTAMI, L’OEUVRE OUVERTE – GALLIMARD, 2021

 

LA RÉCRÉATION

FILM PROJETÉ À LA SUITE DU « PASSAGER »
IRAN – 1972 – 15 MIN. – NOIR ET BLANC – MUET

Puni pour avoir brisé une vitre avec son ballon, Dara
doit rester dans le couloir de l’école. À la fin de la
classe, il rentre chez lui. Mais divers événements
l’obligent à emprunter un chemin accidenté qui
l’entraîne à la périphérie de la ville.

Dans « La Récréation », c’est bien d’une passion qu’il
s’agit. Comme dans toute passion, ce qui sauve est
aussi ce qui perd. […] Pour le garçon, le ballon est sa
clé du monde. C’est aussi sa croix.
ALAIN BERGALA – CAHIERS DU CINÉMA, JUILLET 1995

 

Scénario, dialogues, montage Abbas Kiarostami d’après Massoud
Madani / Avec Sirous Hassanpour et les élèves de l’école Mehrshar