L’ÂCRE PARFUM
DES IMMORTELLES

JEAN-PIERRE THORN

Au récit enflammé d’une passion amoureuse se mêle la folle espérance soulevée par Mai 68. Jean-Pierre Thorn remonte le fil de sa vie pour retrouver les figures rebelles qui ont peuplé ses films : des ouvriers en lutte des années 70 jusqu’à leurs enfants du mouvement hip-hop… et aujourd’hui les gilets jaunes d’un rond-point à Montabon. Ensemble, ils composent une fresque lumineuse qui prolonge et répond aux lettres de son amante trop vite fauchée par la mort.

L’originalité de ce documentaire à la recherche du temps perdu consiste à emprunter deux versants éloignés : le désir révolutionnaire et le désir amoureux. « Le mode de vie de l’amour n’est pas la contemplation mais la lutte », lui écrivait son amante juste avant Mai 68. Allant et venant entre les images d’archives et aujourd’hui, entre le politique et le poétique, le collectif et l’intime, le cinéaste retrouve, en même temps que la trace d’une histoire d’amour tragiquement finie, celle de camarades militants perdus de vue.
MATHILDE BLOTTIÈRE – TÉLÉRAMA, 23 OCTOBRE 2019