LA FILLE AU BRACELET

STÉPHANE DEMOUSTIER

Lise a 18 ans, elle vit dans un quartier résidentiel sans histoire et vient d’avoir son bac. Mais depuis deux ans, Lise porte un bracelet électronique car elle est accusée d’avoir assassiné sa meilleure amie.

Pour son cinquième film, Stéphane Demoustier s’appuie sur un casting impeccable et y dirige d’ailleurs, dans le rôle d’une procureure intraitable, sa soeur Anaïs pour la première fois. Il réussit un film de procès d’une pureté aussi fascinante qu’ambiguë, tentant d’inscrire ses pas dans celui de grands prédécesseurs comme Lumet ou Preminger. Derrière le fait divers, c’est l’incommunicabilité entre les générations et plus généralement entre les êtres qui est explorée. Dans chaque personnage s’instille un doute qui ajoute à sa part de trouble et de mystère.