GREEN BOYS

Ariane Doublet

C’est une histoire de rencontre, une histoire d’amitié. Au milieu des champs de lin et des pâturages avec vue sur la mer, dans le Pays de Caux, Louka 13 ans et Alhassane, 17 ans jouent au foot, pêchent à l’épuisette, montent aux arbres, se donnent des leçons de choses le temps d’un été salvateur. Un beau film, limpide et profond.

Trois personnages documentaires se rencontrent dans Green Boys, le temps d’un été en Normandie, au bord de la Manche, dans le pays de Caux : Alhassane, un adolescent exilé ici loin de sa Guinée natale, son jeune ami Louka, qui sort de l’enfance et du village d’à côté, pas loin de la mer, et la caméra d’Ariane Doublet, cinéaste cauchoise qui filme dans la région depuis vingt-cinq ans. A eux trois, ils font un film et construisent une cabane : la cabane dont on suit ici la naissance étant à l’image du film et inversement. Ils se fabriquent un espace qui soit familier à la fois à Alhassane (qui la conçoit en s’inspirant des maisons de son pays), à Louka (qui voudrait bien y dormir une nuit, pour voir) et à la caméra (qui voit, dans la cabane en construction, un film). Et bien sûr, un «bien sûr» non pas gagné d’avance, mais conquis ou construit par le film, au spectateur, invité à y entrer dans les conditions de la plus franche hospitalité. Tout cela suffit à faire un film beau et improvisé comme une cabane dans l’été.

LUC CHESSEL – LIBÉRATION 22 MAI 2020

GREEN BOY FA from JHR Films on Vimeo.