ET LA VIE CONTINUE

RÉTROSPECTIVE ABBAS KIAROSTAMI

ABBAS KIAROSTAMI

Après le tremblement de terre qui a ravagé le nord ouest
de l’Iran en 1990, un cinéaste et son fils tentent
de rejoindre le village de Koker, durement touché par
le séisme. L’homme s’inquiète de savoir si les deux
enfants qui jouaient dans Où est la maison de mon
ami ? d’Abbas Kiarostami sont encore en vie.

Il y a bien un récit, une intrigue dans le cinéma de
Kiarostami, mais la vie excède constamment les
exigences de la narration. Les ruptures soudaines du
récit prennent le risque de l’arbitraire (exactement
comme la vie se le permet) et le film nous amène ainsi
en zigzaguant au sommet de la colline qu’il s’est
proposé de nous faire gravir.