AUTONOMES

FRANÇOIS BÉGAUDEAU

Ici et là, hors des radars de la représentation majoritaire, des gens, parfois seuls, parfois associés, cultivent des modes de vie, de production, de pensée, de croyance, de soin, en rupture au moins relative avec les manières certifiées conformes. Autonomes se tient dans la compagnie de quelques-uns de ceux-là, en Mayenne et alentours.

Le long métrage de François Bégaudeau montre avec précision comment l’autonomie n’est pas affaire de détachement, mais bien de prise en considération de nos attachements – à la terre, aux corps, aux animaux, à autrui, à tout ce qui en somme rend une vie possible. Reprendre à nouveau frais la description des agencements matériels et symboliques qui forment les mondes s’avère une entreprise politique urgente. Contre la forme d’autonomie exaltée par le néo-libéralisme, dans laquelle l’individu, après l’atomisation totale de la société, renaîtra en opérateur libre dans un marché libre, il importe de penser et d’affirmer nos dépendances. Et ainsi retrouver ce qui fait de nous des créatures fondamentalement terrestres.
NOUVEAUX PARTAGES PAR RAPHAËL NIEUWJAER  ACOR, DÉCEMBRE 2019