Partager
Version imprimable

Current Size: 100%

Yatra / Andrés Marín & Kader Attou

Places disponibles
Danse
Grand Théâtre
  • yatra17_-_2017jeanlouisduzert_14991714803786.jpg
  • yatra27_-_2017jeanlouisduzert_14991714804524.jpg
  • yatra19_-_2017jeanlouisduzert_149917148046.jpg
  • yatra_-_2017jeanlouisduzert_14991714802722.jpg
  • Description
    Dates de représentation
    • jeu 26 avr. 20h30
    • ven 27 avr. 20h30
    • Durée 1h10
    • Tarifs Noir
      Normal28€
      Carte La Coursive21€
      Carte La Coursive -26 ans16€
    • Ouverture des réservations Cartes La Coursive mar 27 mars Tous publics jeu 12 avr.

    C’est une histoire de rencontre, de passerelle, de transcendance. C’est une histoire de danse-monde et d’horizons lointains, d’univers aux antipodes. C’est une histoire d’amitié entre deux grands artistes.

    D’un côté, le flamenco fulgurant de Andrés Marín, ce danseur sauvage qui tapait des pieds au milieu des chevaux de Bartabas dans Golgota, en 2015. De l’autre le prince du bitume Kader Attou et son hip hop sans frontière. Et au milieu coule une rivière mystérieuse, la musique entêtante de l’Ensemble Divana, venu du Rajasthan. Encore une histoire d’heureux hasards artistiques, ces musiciens accompagnaient Zingaro lors du spectacle Chimère… en 1994! A priori, rien ne prédestinait donc ces comètes à se percuter. Mais la scène à ses raisons que, magnifiquement, la raison ignore.

    Kader et Andrés se connaissent, ils ont déjà dansé ensemble en faisant fusionner leurs arts à l’occasion de la Biennale du Palais de Chaillot, à Paris. Un spectacle captivant, plein d’intelligence et d’instinct. Ces deux-là s’étaient trouvés et jurés de partir sur les routes ensemble. Ainsi naissait Yatra.

    Sur la scène de Yatra, le zapateado de Andrés Marín, cette dérive du flamenco où chaque pas est exécuté à la vitesse de la lumière, croise le fer avec deux danseurs hip hop à la grâce élastique. A La Rochelle, on connaît bien leur élégance puisque comme interprètes, Amine Boussa et Mehdi Ouachek ont partagé plusieurs aventures scéniques de Kader Attou et sont, chacun, à la tête de leur propre compagnie –on se souvient notamment du puissant SEPTeM de Amine Boussa.

    Dans Yatra, le mélange des genres touche au coeur, comme si chaque langage se fondait en l’autre, en une même humanité dansante. Il y a la performance athlétique du hip hop et l’immense expressivité du flamenco, leur énergie folle face à l’envoûtement des rythmes indiens. Il y a ces pas qui s’entremêlent, ces voix qui se bousculent, ces corps qui se séduisent… Captivant.

    En sanscrit, «yatra» signifie «voyage». Il n’y avait pas plus belle invitation…

     

    chorégraphie pour 3 danseurs et 6 musiciens


    chorégraphie Andrés Marín, Kader Attou

    composition musicale live Régis Baillet, Ensemble Divana (Rajasthan)

    lumière Fabrice Crouzet


    interprètes

    Andrés Marín

    2 danseurs de la cie Accrorap-Kader Attou

    Mehdi Ouacheck

    Amine Boussa

    Dani Suárez percussions

    musique interprétée en direct par l’Ensemble Divana :

    Anwar Khan Manghanyiar chant

    Ghewar Khan Manghanyiar kamanchiya

    Mehardeen Khan Langa sarangui

    Gazi Khan Barna kartâl

    Feiruz Khan Manghanyiar dholak

     

    production déléguée Artemovimiento

    coproduction Le Manège Scène Nationale Maubeuge, Philharmonie de Paris

  • Vidéos