Partager
Version imprimableSend by email

Current Size: 100%

Quand le diable s’en mêle / Georges Feydeau / Didier Bezace

Places disponibles
Théâtre
Grand Théâtre
  • feydeau_bezace_photonhervieux_10_14362762943781.jpg
  • feydeau_bezace_photonhervieux_01bis_14362762943728.jpg
  • feydeau_bezace_photonhervieux_16_14362762942222.jpg
  • feydeau_bezace_photonhervieux_06_14362762941638.jpg
  • feydeau_bezace_photonhervieux_05_14362762942690.jpg
  • feydeau_bezace_photonhervieux_17_14362762941821.jpg
  • feydeau_bezace_photonhervieux_20_14362762942352.jpg
  • feydeau_bezace_photonhervieux_19_14362762944479.jpg
  • feydeau_bezace_photonhervieux_03_14362762943254.jpg
  • feydeau_bezace_photonhervieux_02_1436276294153.jpg
  • Description
    Dates de représentation
    • mar 26 avr. 20h30
    • mer 27 avr. 19h30
    • Durée 2h15
    • Tarifs Noir
      Normal28€
      Carte La Coursive21€
      Carte La Coursive -26 ans16€
    • Ouverture des réservations Cartes La Coursive ven 25 mars Tous publics mar 12 avr.

    En 2013, Didier Bezace mettait en scène une trilogie autour de Marguerite Duras, dont La Coursive avait eu le plaisir d’accueillir Le Square, où il jouait en duo avec l’excellente Clotilde Mollet. L’idée d’un triptyque semble plaire à Didier Bezace, puisqu’il présente cette saison trois courtes pièces de Feydeau en une seule représentation. Créé à ciel ouvert pour les Fêtes nocturnes du Château de Grignan, en juin dernier, Quand le diable s’en mêle est un moment de théâtre jouissif.

    Tour à tour, la scène devient le désert domestique qu’arpente avec angoisse une Léonie enceinte jusqu’aux yeux (Léonie est en avance), le lit trop grand d’Yvonne, percluse de solitude (Feu la mère de Madame) ou l’immense bureau de l’ingénieur Follavoine (On purge bébé)… Une scène comme un purgatoire mouvant où Feydeau précipite ses couples bourgeois, tombés depuis belle lurette de l’Eden amoureux dans l’enfer de la marmite conjugale.

    Comme à son habitude, Didier Bezace sait s’entourer d’une distribution de haute volée pour incarner trois couples au bord de la crise de nerf : Clotilde Mollet, Océane Mozas ou Luc Tremblais, pour ne citer qu’eux, autour d’un Philippe Bérodot marionnettiste du dérèglement.

    S’ils nous font rire, ces rejetons déchus d’Adam et Eve, ce n’est pas tant qu’ils sont bêtes, égoïstes et vulgaires, c’est que les folles péripéties de leurs existences ordinaires les mettent littéralement hors d’eux-mêmes et désagrègent la mécanique conjugale. Chez Feydeau, le couple est une guerre et le foyer, un champ de bataille. Le Molière du début du XXe siècle s’amuse à être l’architecte du pire. Entre richesse ludique et noirceur, Feydeau brasse de profondes thématiques sociétales sous couvert d’hilarité. Une sorte de conscience collective s’exprimant par la secousse du rire.

     

    d’après trois pièces de Georges Feydeau

    Léonie est en avance

    Feu la mère de madame

    On purge Bébé

    adaptation et mise en scène Didier Bezace

    scénographie Jean Haas

    collaboratrice artistique Dyssia Loubatière

    lumière Dominique Fortin

    costumes Cidalia da Costa

    maquillage, coiffure Cécile Kretschmar

    chorégraphie Cécile Bon


    avec

    Philippe Bérodot

    Thierry Gibault

    Ged Marlon

    Clotilde Mollet

    Océane Mozas

    Lisa Schuster

    Luc Tremblais

     

    Lien vers la page production de Didier Bezace

     

    coproduction L’Entêtement Amoureux-Compagnie Didier Bezace, Les Châteaux de la Drôme, Les productions - Groupe Michel Boucau

     

    L’Entêtement Amoureux-Compagnie Didier Bezace est conventionnée par le Ministère de la Culture et de la Communication