Partager
Version imprimable

Current Size: 100%

Mélanie De Biasio

Places disponibles
Musique
La Sirène
Mélanie De Biasio
  • Description
    Date de représentation
    • ven 5 Mai 20h30
    • Durée 1h30
    • Horaires places non numérotées
    • Tarifs Blanc
      Normal24€
      Carte La Coursive18€
      Carte La Coursive -26 ans13€
    • Ouverture des réservations exceptionnelle, pour tous ven 10 mars

    Il était une voix… Une voix de reine qui dirige en douceur. Une voix singulière, caressante, entêtée et entêtante, trop rapidement classée dans la rubrique jazz. La voix de Mélanie De Biasio, discrètement cultivée dans l’arrière-cour pendant un beau parcours d’instrumentiste. Son premier amour, la flûte traversière, n’a pour autant jamais été oublié par la chanteuse de velours. Il lui arrive fréquemment d’en jouer en concert. Mais il semblerait qu’à l’aube de la trentaine, Mélanie De Biasio ait finalement trouvée sa voie. Enfin… sa voix.

    Il était une fois, un album de trente-cinq minutes à peine, sorti en 2013, objet hybride à la beauté froide et palpitante, quelque part entre l’ultra-sensibilité d’un Jeff Buckley et les nappes mélancoliques de Portishead, entre l’agilité du jazz et la lenteur assumée du trip hop. Le tout parfumé d’un air singulier, rempli de grâce, de profondeur, de classe éthérée. Le disque avait ébloui la presse, toujours assoiffée de sensations nouvelles. Il s’appelait No Deal et c’était son deuxième album, près de sept ans après un premier essai, déjà très remarqué. Pas de compromis chez Mélanie, juste la musique et sa voix… ou plutôt, sa voie, cette fois.

    Alors que la Belge aux grands yeux corbeau s’apprête à sortir un nouvel opus, l’intrigant Blackened Cities, c’est en association avec La Coursive que La Sirène l’invite sur sa scène. Accompagnée d’un trio mené par le fidèle pianiste Pascal Mohy, Mélanie De Biasio viendra nous montrer la voie, sa voix.

    Cette voix qui nous laisse… sans voix.

  • Vidéos