Partager
Version imprimable

Current Size: 100%

Je crois en un seul Dieu / Stefano Massini / Arnaud Meunier

Places disponibles
Théâtre
Théâtre Verdière
  • je_crois_en_seul_dieu_hd_sonia_barcet_086_14991622594227.jpg
  • je_crois_en_seul_dieu_hd_sonia_barcet_109_14991622592983.jpg
  • je_crois_en_seul_dieu_hd_sonia_barcet_095_14991622593677.jpg
  • je_crois_en_seul_dieu_hd_sonia_barcet_101_14991622594507.jpg
  • je_crois_en_seul_dieu_hd_sonia_barcet_100_14991622591028.jpg
  • Description
    Dates de représentation
    • mar 20 mars 20h30
    • mer 21 mars 19h30
    • jeu 22 mars 19h30
    • ven 23 mars 20h30
    • sam 24 mars 20h30
    • Durée 1h40
    • Tarifs Blanc
      Normal24€
      Carte La Coursive18€
      Carte La Coursive -26 ans13€
    • Ouverture des réservations Cartes La Coursive mar 20 févr. Tous publics mar 6 mars

    Il y a Eden, juive, professeure et historienne à Jérusalem. Il y a Shirin, étudiante palestinienne à l’université islamique de Gaza. Il y a enfin Mina, soldate américaine affectée en Israël. L’une commettra un attentat. Les deux autres le subiront. Trois voix, trois existences déchirées, trois femmes qui prennent vie dans le corps d’une seule actrice, Rachida Brakni, éclatante d’intensité, de feu et de glace, de subtiles nuances. Simplement époustouflante.

    Je crois en un seul Dieu est un solo éclairant le conflit israélo-palestinien d’une lumière intime. Une collaboration entre le prolifique Arnaud Meunier, directeur de La Comédie de Saint-Etienne et son auteur fétiche, l’Italien Stefano Massini. Le dramaturge à la plume la plus captivante du moment –à qui l’on doit, entre autres, l’extraordinaire saga des Lehman Brothers, Chapitres de la Chute– a su tailler une dentelle de texte écrite à l’os, une fable glaçante à la portée universelle. Et sans aucun jugement moral.

    Dans un décor de béton baigné d’une lumière irréelle, Arnaud Meunier a distillé une forme d’exactitude chirurgicale à sa mise en scène, précise et pleine de lucidité, sans rien forcer. Un maestro dirigeant une partition complexe, sublimée par le talent de son stradivarius, Rachida Brakni. Chez la comédienne chaque geste, même infime, chaque regard, électrique, chaque intonation fait sens, happe, bouleverse. Elle navigue avec fluidité entre le fanatisme résolu de l’étudiante, le pacifisme ébranlé de la professeure et le cynisme assumé de la soldate, portant en elle toute la complexité d’une équation religieuse, culturelle et humaine irrésolue.

    Qu’importe le camp, l’interprétation, la lecture: il est probable que Je crois en un seul Dieu ne raconte, finalement, que sa cruelle absence.

     

    Nous.

    Les occidentaux.

    Venus de l’autre côté de la planète

    jusqu’ici

    dans cette partie du monde devenue folle

    où l’on prie un dieu différent à chaque coin de rue

    l’un qui gueule «propriété privée»

    l’autre qui répond «j’étais là bien avant»

    Yes Sir.

     

    texte Stefano Massini

    traduction Olivier Favier, Federica Martucci

    mise en scène Arnaud Meunier

    collaboration artistique Elsa Imbert

    assistante mise en scène et dramaturgie Parelle Gervasoni

    lumière et scénographie Nicolas Marie

    regard chorégraphique Loïc Touzé

    création musicale Patrick De Oliveira

    costumes Anne Autran


    avec

    Rachida Brakni

     

    production La Comédie de Saint-Etienne - CDN

    Traduit avec le soutien de la Maison Antoine Vitez, Centre international de la traduction théâtrale L’Arche est agent théâtral du texte représenté

  • Vidéos