Partager
Version imprimableSend by email

Current Size: 100%

Carmen / Johan Inger

Places disponibles
Danse
Grand Théâtre
  • carmen_c_vallinas_4_10_14991608043507.jpg
  • carmen_c_vallinas_4_8_1499160805832.jpg
  • carmen_c_vallinas_4_2_1499160804212.jpg
  • carmen_c_vallinas_4_12_14991608054517.jpg
  • carmen_c_vallinas_4_3_14991608054188.jpg
  • carmen_c_vallinas_4_6_14991608053024.jpg
  • carmen_c_vallinas_4_7_14991608043848.jpg
  • carmen_c_vallinas_4_11_14991608051279.jpg
  • carmen_c_vallinas_4_5_1499160805119.jpg
  • carmen_jess_vallinas_1_1499160805646.jpg
  • carmen_c_vallinas_4_1_14991608052946.jpg
  • Description
    Dates de représentation
    • mer 18 oct. 20h30
    • jeu 19 oct. 19h30
    • ven 20 oct. 20h30
    • Durée 1h30
    • Tarifs Noir
      Normal28€
      Carte La Coursive21€
      Carte La Coursive -26 ans16€
    • Ouverture des réservations Exceptionnelle, tous publics ven 22 Sep

    Libre, passionnée et fougueuse, Carmen est la figure héroïque par excellence de la culture populaire ibérique. Ainsi, lorsque le Ballet National d’Espagne décide de s’attaquer au mythe, il voit les choses avec l’ampleur appropriée, ce qui lui donne définitivement sa place parmi les plus grandes formations du monde.

    Union d’un chorégraphe du Nord –le Suédois Johan Inger– et d’une compagnie emblématique du Sud, Carmen est une réussite poignante, auréolant de mystère les obscures volutes de la séduction et de la violence, de l’amour à mort. Dans un décor magnifié de miroirs, les marqueurs identitaires de Carmen ont été gommés pour mieux replacer la légende dans notre monde actuel, où les costumes-cravates ont remplacé les habits de toreros. La bohémienne indomptée, elle, a gardé sa robe écarlate, sa force libertaire et sa beauté charnelle.

    Créée à la fin des années 70, la Compañía Nacional de Danza (CND) est depuis six ans dirigée par José Carlos Martínez – Etoile du Ballet de l’Opéra de Paris – qui a su la transformer en une grande compagnie du XXIe siècle: elle présente les ballets du répertoire classique tout en donnant une place croissante aux créations contemporaines. Une hybridité foisonnante et extrêmement créative.

    Comme William Forsythe, Jirí Kylián ou Angelin Preljocaj avant lui, Johan Inger a reçu le prestigieux prix Benois de la Danse, en 2016, pour Carmen. Une consécration mondiale pour un spectacle à la grâce sauvage, vénéneuse, où les vingt danseurs rivalisent de sensualité. Intense.

     

    L’amour est un oiseau rebelle

    que nul ne peut apprivoiser

    et c’est bien en vain qu’on l’appelle

    s’il lui convient de refuser

    L’amour est enfant de bohème

    Il n’a jamais jamais connu de loi

    Si tu ne m’aimes pas je t’aime

    si je t’aime prends garde à toi.

     

    chorégraphie pour 20 danseurs

     

    directeur artistique José Carlos Martínez

    chorégraphie Johan Inger

    assisté de Urtzi Aranburu

    musique Rodion Shchedrin, Georges Bizet

    musique originale additionnelle Marc Álvarez

    éditeur original de la comédie musicale Carmen Suite, Bizet-Shchedrin: Musikverlag Hans Sikorski, Hambourg

    costumes David Delfín

    dramaturgie Gregor Acuña-Pohl

    scénographie Curt Allen Wilmer (AAPEE)

    lumières Tom Visser


    avec le soutien de INAEM, Ministerio de Educación, Cultura y Deporte, Gobierno de España, Fundación LOEWE

  • Vidéos